Les phoenix

Le genre Phoenix L. (1753), constitue les dattiers, et fait partie de la famille des Arécacées. C'est le seul genre de la tribu Phoeniceae. Il fait partie de la sous-famille des Coryphoideae.

Habitat

L'habitat du Phoenix va de l'Afrique et des îles Canaries jusqu'en Crète et au Moyen-Orient. On le retrouve également sur le continent asiatique en Inde, en Chine, en Indonésie et aux Philippines.

Les espèces Phoenix dactylifera, le « vrai dattier », et Phoenix canariensis, le « faux dattier », sont très répandues et cultivées dans presque tous les pays où le climat le permet. La première espèce est utilisée pour la production de dattes, le deuxième pour sa valeur ornementale.

Description

  • Stipe : Le stipe est unique ou multiple. Il est court chez certaines espèces mais peut atteindre 40 mètres chez d'autres. Il peut être fin ou robuste.
  • Couronne : La couronne est épaisse et touffue.
  • Feuilles : Ce sont des palmiers à feuilles pennées. Les feuilles sont longues, les pétioles hérissées d'épines dures et pointues sur les marges.
  • Fruits : Les plantes sont dïoïques.
  • Un individu adulte peut atteindre 35 à 40 mètres de haut. L'arbre pousse de un mètre tous les 10 ans. Il atteint sa maturité à environ 20 ans et peut vivre 300 ans.

Utilisation

Le Phoenix dactylifera, ou palmier-dattier est utilisé pour la production des dattes. Les Phoenix sont également très souvent plantés pour leur valeur ornementale, en alignement dans les villes, sur les places et dans les jardins.

Liste d'espèces

Selon Kew Garden World Checklist (19 Jan 2011) :

  • Phoenix acaulis Roxb. (1820)
  • Phoenix andamanensis S.Barrow (1998)
  • Phoenix atlantica A.Chev. (1935)
  • Phoenix caespitosa Chiov. (1929)
  • Phoenix canariensis Chabaud (1882) — dattier des Canaries
  • Phoenix dactylifera L. (1753) — palmier-dattier
  • Phoenix loureiroi Kunth (1841)
  • Phoenix paludosa Roxb., Fl. Ind. ed. 1832 (1832)
  • Phoenix pusilla Gaertn. (1788)
  • Phoenix reclinata Jacq. (1801)
  • Phoenix roebelenii O'Brien (1889)
  • Phoenix rupicola T.Anderson, J. Linn. Soc. (1869)
  • Phoenix sylvestris (L.) Roxb. (1832)
  • Phoenix theophrasti Greuter (1967)

Phoenix rupicola et Phoenix theophrasti sont considérées comme menacées selon la Liste rouge de l'UICN, classée comme présentant un faible risque de disparition.

Rusticité

Les chiffres sont donnés à titre indicatif. Ils donnent la résistance au froid dans de bonnes conditions : froid bref et air sec.

  • Phoenix canariensis : -10°C (Phoenix canariensis porphyrocarpa : -12°C)
  • Phoenix dactylifera : -12°C
  • Phoenix reclinata : -8°C
  • Phoenix roebelenii : -4°C
  • Phoenix rupicola : -6°C
  • Phoenix sylvestris : -10°C
  • Phoenix theophrastii : -12°C

 

Quelques pheonix canariensis au Pays Basque:

A bayonne, allée des tarrides (contrebas du jardin botanique)

rimg0394.jpg

rimg0398.jpgPlace des basques et office du tourisme à Bayonne:

rimg0402.jpgChez un particulier quartier du palais de justice de Bayonne

rimg0393.jpgA biarritz place clemenceau

sans-titre.jpg

A Cambo les bains (jardin des thermes)

snc00307.jpg

Deux beaux sujets dans des jardins à Hendaye:

phoenix.jpg

Ou encore les deux petits phoenix précédemment à l'entrée de la mairie d'Anglet, et transplantés depuis un an en bord de RN10 (D810)

v-f8d3.jpg

Les Phoenix Dactylifera de grande taille se trouvent davantage coté espagnol (San sebastian ou Bilbao) dans le cadre d'aménagement paysager

Quelques rares exemplaires au pays basque français:

Ici à Anglet (vers le port de plaisance) en fevrier 2012 avec de nombreux rejets:

dactylifera.jpg

 

Un autre exemplaire dans la parking de castorama Anglet:

wp-000086.jpg

Ici à San sebastian:

Dactylifera.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2012-02-16

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×