Géographie

Diversité des territoires

Extension du territoire

Les sept provinces du Pays basque

Traditionnellement, le Pays basque est décrit comme formé par la réunion de sept provinces, ou territoires historiques. Quatre au sud des Pyrénées forment le pays basque espagnol (ou pays basque sud) (Hegoalde) et trois au nord forment le pays basque français (ou pays basque nord) (Iparralde).

Avec une précision au km² près, chaque source ou presque fournit une valeur différente de la superficie du territoire. Cela peut s'expliquer d'une part par l'indétermination des frontières exactes du pays basque français et d'autre part par le choix d'inclure ou non l'enclave de Treviño dans le calcul : on lit ainsi 20 551 km2 dans Nationalismes au Pays basque ; 20 587 km2 dans Nosostros Los Vascos20 657 km2 dans l'article (en espagnol) Geografia de l'encyclopédie Auñamendi, 20 664 km2 dans Euskal Herria - Un pueblo20 725 km2 dans Notre terre basque.

Au sud

Le pays basque sud (Hegoalde), c'est-à-dire sa partie située en Espagne est formé de deux communautés autonomes :

  • La Communauté autonome basque (País Vasco en espagnol, Euskadi en basque) (7,234 km²). Elle est composée de trois provinces, qui portent l'appellation spécifique de « territoires historiques » :
    • l'Alava (Álava en espagnol, Araba en basque), dont la capitale est Vitoria-Gasteiz. Vitoria est aussi capitale de la communauté autonome basque.
    • la Biscaye (Vizcaya en espagnol, Bizkaia en basque), dont la capitale est Bilbao.
    • le Guipuscoa (Guipúzcoa en espagnol, Gipuzkoa en basque), dont la capitale est Saint-Sébastien.

Pour certaines sources, deux enclaves à l'intérieur de la communauté autonome basque font également partie du Pays basque : l'enclave de Treviño, enclave de la province de Burgos au sein de l'Alava (280 km²) et Valle de Villaverde (20 km²), enclave de la Cantabrie en Biscaye.

  • La Navarre (Navarra en espagnol, Nafarroa en basque), dont la capitale est Pampelune (10,391 km²) est une communauté autonome réduite à une province, qui porte l'appellation spécifique de « Communauté forale » en référence aux fors de Navarre. Il peut être utile de rappeler, comme détaillé plus haut, qu'une partie significative de l'opinion publique navarraise n'accepte pas l'inclusion de la province dans le grand Pays basque qui est l'objet de cet article.

Au nord

Le pays basque nord (Iparralde en basque), c'est-à-dire la partie du Pays basque située en France, couvre la partie occidentale du département des Pyrénées-Atlantiques. Pour les sources récentes, il est composé de l'arrondissementde Bayonne et des cantons de Mauléon-Licharre et Tardets-Sorholus, les sources divergeant pour inclure ou exclure la commune d'Esquiule. Si on accepte ces conventions, la superficie du pays basque français (y compris les 29 km² d'Esquiule) est de 2 995 km².

Traditionnellement, le pays basque français est divisé en trois provinces :

  • le Labourd (Lapurdi en basque) ;
  • la Basse-Navarre (Nafarroa-Beherea en basque) ;
  • la Soule (Xiberoa en dialecte souletin, Zuberoa en basque unifié).

Une présentation aussi sommaire est peu cohérente avec l'appartenance au Pays basque de communes du Bas-Adour difficilement rattachables aux anciens territoires des provinces, qui est généralement admise de nos jours ; il est sans doute plus exact de suivre Jean Goyhenetche dans sa description du pays basque septentrional comme formé de « cinq entités administratives : les deux provinces traditionnelles de Soule et Labourd, le royaume de (basse) Navarre, la ville de Bayonne, la principauté féodale de Gramont ».

La Révolution française ayant totalement refondu le système d'administration de la France, les trois provinces (augmentées de villes et villages du Bas-Adour) sont d'abord devenus des districts : celui d'Ustaritz pour le Labourd, celui de Saint-Palais pour la Basse-Navarre, celui de Mauléon pour la Soule. Ces districts sont réunis à trois districts béarnais pour former le nouveau département des Basses-Pyrénées. Au gré des modifications ultérieures du découpage interne du département, les provinces basques ont cessé d'exister dans l'ordre administratif. Un mouvement très actif depuis les dernières décennies du xxe siècle, milite pour la constitution d'un « département Pays basque » dont le territoire serait celui du pays basque nord (voir à ce sujet l'article Batera).

Paysages

Trois provinces se partagent la côte basque : le Labourd côté français et le Guipuscoa et la Biscaye côté espagnol. La région est très marquée par l'influence maritime et Bilbao et Bayonne en sont les deux villes rayonnantes. La côte basque commence au sud de l'Adour avec des plages de sables fins qui correspondent au prolongement de la côte landaise. À Anglet, à la chambre d'Amour, les longues plages se terminent et laissent la place à des falaises de 30 à 50 m de hauteur et à des petites plages enfoncées dans des criques. Cette formation rocheuse provient du massif pyrénéen qui rencontre le golfe de Gascogne au niveau de la frontière franco-espagnole (Pointe Sainte Anne, Cap du Figuier). Les formations géologiques sont très hétérogènes le long de la côte. On rencontre du grès calcaire à la pointe Saint-Martin, des marnes bleues sur la côte des basques, ou du flysh vers Bidart, dans la baie de Loya, àHendaye ou à Zumaya. La côte est alors très découpée et change inexorablement avec l'érosion des pluies et de la mer. Au milieu de ces falaises, on trouve des plages étroites, assez rares et parfois composées de galets et desestuaires qui sont devenus les lieux privilégiés d'urbanisme.

On observe une différence nette entre la côte basque française et la costa vasca (côte basque espagnole). L'expansion de l'urbanisme est importante côté français à cause notamment du tourisme grandissant. Environ 5 % de la côte est libre de construction. Côté espagnol, la côte est plus préservée et moins urbanisée, dû au fait que la cote espagnole est beaucoup plus escarpée.

La montagne domine tout le reste du territoire basque avec des hauteurs dépassant 400 m sur plus de la moitié du pays. Ce sont les Pyrénées qui sont dans le centre du Pays basque et coupent ce dernier en deux, formant la frontière entre la France et l'Espagne. Le point culminant des Pyrénées basques est le pic d'Orhy à 2 017 m. À l'est, les Pyrénées sont élevées et parsemées de forêts et de pâturages d'altitude avec des vallées assez profondes. À l'ouest, la chaine pyrénéenne est plus calme et forme des plateaux herbeux et des sommets arrondis jusqu'à la mer . Au nord du massif, en Iparralde, les collines vertes dominent jusqu'à l'Adour. On y trouve des prairies, des bois et des champs cultivés de maïs. Au-dessus de l'Adour se forme une plaine alluviale marécageuse appelée les barthes. Au sud de la chaine axiale, en Navarre, les Pyrénées sont présentes tout le long de la frontière et se prolongent jusqu'à la côte basque espagnole avec des vallées plus vertes et moins étroites. À l'ouest, dans la communauté autonome basque, on trouve la cordillère cantabrique qui se prolonge vers Bilbao. Elle est formée d'une succession desierras : la sierra d'Aralar, la sierra d'Urbasa et la sierra d'Andia. Enfin, vers l'Èbre, les plateaux disparaissent au profit d'une grande vallée.

Quelques photos montrant la diversité des paysages du Pays Basque:

corniche.jpgLa corniche basque (vers hendaye, Pays basque français) avec au fond la Rhune 905m, véritable monument naturel sacré des basques (et des touristes avec son petit train à crémaillère montant au sommet)

concha.jpg

La baie de San Sebastian (Guipuzcoa, Pays basque Espagnol) appelée "la concha" à cause de sa forme de coquille saint jacques. San sébastian, principale ville touristique du Pays basque nord. A ne pas rater lors d'un séjour dans le coin.

pbinterieur.jpg

Le pays basque intérieur, avec ses collines d'un vert unique, ses forets humides (une impression de jungle), son pastoralisme, son célèbre fromage de brebis AOC Ossau Iraty, son piment d'espelette...

orhy.jpgLe pic d'Orhy, plus haut sommet du Pays basque français, avec ses 2017m (premier sommet des pyrénées à plus de 2000m depuis la côte atlantique), avec non loin la station de ski de fond d'Iraty.

bardenas.jpgAutre curiosité naturelle...

Le désert des Bardenas, à coté de Pampelune... autre décor, on passe du pays basque verdoyant et humide, à une plaine steppique avec ses monts dignes du Colorado américain (plusieurs films de far-west et clips musicaux ont été tournés ici). Toute la vallée de l'èbre est ainsi influencée par un climat continental de type méditérannéen chaud et sec en été (souvent les 40° sont dépassés), et des hivers froids et sec.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2011-11-30

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site